Les tribulations d'un octet

← revenir au blog


Magic Makers : une semaine pour faire découvrir la programmation

Attention cet article à plus de 3 ans ! Les informations peuvent ne plus être d'actualité et les liens peuvent être cassé.

Magic Makers est une start-up parisienne d'un peu plus d'un an. Elle propose de donner des cours extra-scolaires de programmation à des enfants. Dans la boite magique (car tout est magique ici) de ses ateliers on en trouve pour tous les ages et tous les niveaux.

J'ai eu le plaisir d'animer deux ateliers sur une semaine. Ces deux ateliers étaient des New Scratcher, c'est-à-dire qu'ils s'adressaient à des enfants de 7 à 13 ans n'ayant jamais fait d'informatique ou de programmation.

Une méthode innovante

Le stage de découverte de 5 demi-journées New Scratcher est le plus ancien de leur catalogue de stage. Il a été peaufiné au fil du temps afin d'offrir la meilleure expérience de découverte de l'informatique aux enfants.

Il est construit autour de Scratch. Scratch est un langage fait par le MIT. Si il est utilisé par des millions de personnes pour faire toute sorte de projets tous plus fun et impressionnants les uns que les autres, il a plus spécialement été conçu pour l'apprentissage de l'informatique. Son style visuel simple le rend sympathique pour les enfants qui jouent facilement avec les petits blocs que propose Scratch.

Ce sont bien ces blocs qui rendent Scratch si addictif. Scratch est à l'informatique ce que les Lego sont aux jeux de construction. On se prend vite au jeu, le langage très souple et complet permet rapidement de mettre en œuvre ce que l'on a dans la tête.

C'est ici que Magic Makers entre dans la danse. L'idée est de permettre à des enfants ayant un imaginaire riche d'utiliser l'ordinateur pour animer et interagir avec leurs idées et créations. Au programme de cette semaine :

  • De l'art numérique
  • Des histoires animées
  • Des cadavres exquis
  • Un jeu à faire soi même !

A leur rythme et pas à pas les enfants découvre la programmation. Ils s'amusent avec des notions tel que les variables, les commandes ou encore les événements. Scratch est très efficace dans cette découverte car après tout, y compris pour les adultes, l'informatique reste un jeu de Lego.

De l'importance de la programmation

Il est possible que je sois dans l'erreur mais je me suis fait la réflexion suivante : Il y a 60 ans les garçons apprenaient la mécanique et les filles la couture car ces domaines étaient des compétences nécessaires à la société. Aujourd'hui nous apprenons, au collège, l'art et la musique car ce sont des disciplines qui nous paraissent indispensables à la construction des enfants (à juste titre selon moi). La programmation (et l'algorithmie) aurait, dans cette même logique, tout à fait sa place dans nos collèges. Dans notre monde de plus en plus numérique, un bagage de logique informatique serait un atout pour les enfants.

Je suis convaincu qu'ici, à Magic Makers, nous construisons des méthodes d'apprentissage qui deviendront de plus en plus demandées dans les années à venir.

Mon retour en enfance

Je me suis proposé pour l'animation de ces stages car j'ai moi-même découvert le monde merveilleux de la création numérique à l'age de 7-8 ans. J'ai été frappé de me retrouver devant ces enfants. Je me suis souvenu de mes propres expériences en PHP à l'age de 11 ans.

Bien sûr parfois ils bloquent et sont alors déçus. C'est certainement dans ces moments là que mon propre vécu m'est revenu. Cela m'a rappelé les heures passées dans des documentations à chercher une solution à un code qui bug. Je ne comprenais pas grand-chose à tous ces textes techniques ! C'est ici que mon travail à Magic Makers a pris tout son sens. J'ai du les aider, les guider, vers la bonne solution sans qu'ils se retrouvent confrontés à la complexité de l'informatique tout en trouvant la solution par eux-mêmes (heureusement Scratch se prête bien à la découverte intuitive).

La meilleure des récompenses fut de retrouver l'émerveillement que j'ai connu enfant lorsque que tout fonctionne. Un émerveillement entre la magie de la programmation et la fierté d'avoir fait faire quelque chose à l'ordinateur.

Vers l'infini et au-delà !

J'ai été ravi d’intégrer la Magic Team. J'y ai découvert des personnes géniales plein d’enthousiasme et laissant libre cours aux idées. J'y ai appris beaucoup en à peine une semaine et j'ai redécouvert l’émerveillement d'un enfant devant le mystère et la magie des ordinateurs. Ce fut très fatigant mais ce fut aussi une des plus belles semaines que j'ai passé cette année !